JSD – Stéphane Peu redoute la disparition des aides à la pierre

Conférence de presse PCH - 17 septembre 2015 - Sébastien Longin, Laurent Russier, Stéphane Peu

HLM : Les subventions de l’État pour contribuer à la construction de logements sociaux pourraient être supprimées, dénonce le président de PCH.

Du 22 au 24 septembre se tiendra, à Montpellier, le 76e congrès de l’Union sociale pour l’habitat. Les organisateurs ont choisi le thème de la transition énergétique. Toutefois, « l’ordre du jour risque d’être bouleversé par trois thèmes d’actualité », prévient Stéphane Peu, président de Plaine Commune Habitat, qui donnait une conférence de presse, jeudi 17 septembre, au siège de l’office public HLM.
D’abord, il y a l’accueil des réfugiés, qui va mobiliser les acteurs du logement. Et, surtout, il y a le projet de loi de finances 2016, qui contient des dispositions inquiétantes pour le monde HLM. Pour faire des économies sur la politique du logement, les « aides à la pierre », ces subventions qui contribuent à la construction, pourraient être supprimées.
Les bailleurs sociaux et de nombreux élus (dont la maire de Paris) ont protesté auprès de la ministre du Logement, Sylvia Pinel, et du ministre du Budget, Christian Eckert. L’idée avancée est de créer un fonds national des aides à la pierre qui serait abondé en grande partie par une taxe sur les HLM de plus de trente ans, les immeubles déjà amortis, qui produisent des recettes locatives. « Ici, à Saint-Denis, où nous avons une longue histoire du logement conventionné, la moitié de notre patrimoine a plus de trente ans. Ce sont ces recettes qui nous permettent d’investir dans la construction ou la rénovation. Taxer ce patrimoine, c’est assécher les ressources en fonds propres des organismes, plaide Stéphane Peu. C’est substituer à la solidarité nationale une politique où les HLM financent eux-mêmes le logement des plus modestes, et c’est une erreur. »
D’autant plus que les Aides personnalisées au logement (APL) ne sont pas à l’abri non plus. Mais les différents dispositifs de défiscalisation, en revanche, sont préservés…

Sébastien Banse

Source le JSD : Stéphane Peu redoute la disparition des aides à la pierre