My TF1 News|Saint-Denis : 2 mois après l’assaut, les habitants réclament leur relogement.

18.01.16 | Ce lundi soir, les habitants du 48, rue de la République, qui ont été évacués suite à l’assaut mené par les forces de l’ordre contre des terroristes, manifestent pour demander leur relogement. Deux mois après les événements, ils sont nombreux à toujours habiter à l’hôtel.

Après l’assaut du Raid contre l’appartement de la rue de Corbillon dans lequel étaient retranchés Abdelhamid Abaaoud et ses complices, près de 80 personnes ont dû être évacuées de leurs habitations. Sur leur immeuble situé à deux pas de la basilique de Saint-Denis, les impacts de balles sont toujours visibles, des portes blindées ont été posées pour en empêcher l’accès, et des planches de bois ont été posées pour obstruer les fenêtres.

L’immeuble a été placé sous scellé, empêchant les habitants de récupérer leurs biens. « Nous avons formulé une demande auprès du juge d’instruction début décembre pour lever ces scellés et pour pouvoir accéder aux appartements. Pas de réponse… » explique à 20 Minutes l’adjoint en charge des questions d’urbanisme de Saint-Denis Stéphane Peu.

Après les attaques, les familles ont été accueillies dans un gymnase municipal, puis ont été relogées dans l’hôtel de ville et deux résidences hôtelières et sociales. Elles réclament aujourd’hui « la reconnaissance de leur statut de victime » et demandent à être relogées en HLM « dans les meilleurs délais ». Environ la moitié des habitants de l’immeuble seulement se sont vus offrir une proposition de relogement durable.

La mairie dénonce un blocage orchestré par l’État

Du côté de la mairie, on dénonce le blocage orchestré par les services de L’état. « La ministre du Logement, Sylvia Pinel, avait assuré que l’état financerait en partie l’effort de relogement des familles. Un comité de pilotage a été mis en place, mais il ne s’est réuni qu’une seule fois et là encore les représentants des familles n’ont été ni reçus ni conviés » a indiqué à 20 Minutes Stéphane Peu.

Source : Saint-Denis : deux mois après l’assaut du Raid, les habitants réclament leur relogement – Société – MYTF1News