La Ministre du logement a reçu le maire de Saint-Denis – Le Parisien

Au lendemain des mesures présentées lundi par la mairie de Saint-Denis, la ministre du Logement, Emmanuelle Cosse, a reçu longuement mardi soir Didier Paillard, le maire (PC) et son adjoint à l’urbanisme Stéphane Peu. Pendant plus d’une heure et demie, les élus ont présenté leurs propositions pour lutter contre l’habitat indigne. « La ministre a prêté une écoute attentive aux difficultés rencontrées par la ville », se félicite la municipalité.

Ce mercredi, les élus de Saint-Denis ont écrit au Premier ministre Manuel Valls pour appeler à la tenue, à l’automne, d’un comité interministériel avec les ministères de l’Intérieur, de la Justice, de la Santé et du Logement. La ville de Saint-Denis réclame par ailleurs que les procédures judiciaires relatives à l’habitat dégradé dans le cadre du PNRQAD de Saint-Denis (programme national de rénovation de l’habitat ancien dégradé) mais aussi sur l’opération d’intérêt national de Clichy-sous-Bois soient délocalisées au tribunal de grande instance de Paris, moins surchargé que celui de Bobigny. « C’est le cas des expropriations liées à la construction du supermétro du Grand Paris. Ce qui vaut pour un métro doit valoir pour des vies humaines », martèle Stéphane Peu.

Les élus ont également demandé que les décrets d’application concernant la loi Alur (accès au logement et un urbanisme rénové) soient enfin publiés, concernant notamment la lutte contre les marchands de sommeil.

Saint-Denis estime à 8 000 le nombre de logements insalubres sur son territoire.

Le Parisien